Rédigé par Martine Gsell

Bibliographie: Wendy HINES, "BEARDIES Past, Present, Future", Publié par "Jendie Books" Boston Lincolshire UK, 2014

Les maladies Auto-immunes

Le Bearded Collie est une race robuste qui a une bonne longévité. Les principales causes de mortalité sont dans l’ordre : les accidents, les cancers et enfin les maladies auto-immunes.
Celles-ci ont toujours existé dans la race mais on ne savait pas les identifier. On parlait simplement de problèmes de foie, de reins… Leur dissémination dans la race a été facilitée par les méthodes courantes d’élevage en consanguinité et l’utilisation abusive des étalons populaires, qui ont dans les faits diminué une variabilité génétique déjà bien limitée au départ.
Maladies auto-immunes moins fréquentes : lupus érythémateux systémique, arthrite rhumatoïde, pemphigus, diabète, myasthénie, démodécie. La liste continue de s’allonger car les maladies sont mieux connues, et l’origine auto-immune est plus fréquemment détectée. Des tests sont disponibles pour certaines mais pas toutes. La plupart sont contrôlable par des traitements à vie, mais certaines restent fatales. La plupart apparaissent à un âge où le chien a déjà reproduit.
La réponse naturelle à ces risques est que les éleveurs prennent conscience de l’importance du rôle de la diversité génétique dans les futurs mariages, en recherchant et conservant le plus grand nombre possible d’haplotypes différents.
 
Si un cas survient, il faut tout d’abord déculpabiliser le propriétaire et l’aider tout au long de la vie du chien.
Ensuite il faut prévenir le propriétaire de l’étalon, contacter les propriétaires de tous les chiots de la portée afin qu’il soient vigilants. Beaucoup de maladies auto-immunes répondent bien aux traitements si elles sont diagnostiquées à un stade précoce.

Inscrivez vous à notre newsletter

© 2021/2022 par Bearded Collie Club de France. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now